Offenbach'Ademy - Vendredi 21h30 - Samedi 20h


Melissa Lepic, Gontran Montier et Ingrid de Kerauten, issus d’univers que tout oppose, décident de participer au casting du jeu télévisé « le Jeu de l’Amour et du Bazar ». Une cagole écervelée, un puceau idéaliste et une bourgeoise délurée forment le cocktail explosif qui va ébranler au passage la paisible existence de Gwendoline, la chargée de casting. A travers la musique d’Offenbach, ce huis clos fantaisiste confronte, toujours avec humour, les points de vue sur l’amour, le mariage et la sexualité tout en torpillant joyeusement l’univers de la télé-réalité. Pendant une heure, 3 chanteurs et une pianiste dépoussièrent le répertoire d’Offenbach avec irrévérence. Que ce soit en modifiant les paroles des morceaux musicaux ou en les sortant de leurs contextes, la troupe d’Offenbach’Ademy vous offre un réjouissant moment de pur divertissement !

- Les vendredis à 21h30
- Les samedis à 20h

Soirée Spéciale Saint-Sylvestre Lundi 31 Décembre à 19h45

Dates : A partir du 7 septembre 2018 !
Tarifs : TP : 24€ - TR : 18€
Auteur : Guillaume Durand et Mathilde Rogé
Mise en scène : Mise en scène collective avec l'aide de Timothée Pouzet
Avec : Guillaume Durand, Sophie Hanne, Mathilde Rogé, Katia Weimann
La presse en parle :

 

Un spectacle à mettre entre toutes les oreilles et toutes les pupilles, qui se joue à La Comédie Saint-Michel de Paris

« L'Offenbach'ademy met en scène un jeu télévisé de l'amour et du bazar lyrique. Avec ses personnages caricaturaux et ses mélodies plaisantes, l'Offenbach'ademy est une satire douce-acide sur notre société et notamment son addiction à l'industrie du spectacle télévisuel : la musique n'est plus qu'un moyen pour devenir célèbre.

Les personnages sont aussi franchement découpés que campés, ils enchaînent les saynètes en jouant et chantant des airs d'Offenbach, plus ou moins trafiqués pour coller à l'intrigue. Pour le spectateur enthousiaste, le plaisir est double : reconnaître les tubes ("Belle nuit ô nuit d'amour", "Ah que j'aime les militaires", ...) et s'esclaffer devant les déformations. La pianiste Katia Weimann tient la mélodie et l'harmonie de manière impeccable, tout en incarnant Gwendoline la secrétaire de casting. Les candidats de télé-réalité sont la soprano délurée Melissa Lepic (interprétée par Mathilde Rogé), le prude et bien élevé baryton Gontran Montier (Guillaume Durand) et une mezzo grenouille de bénitier, Ingrid de Kerauten, doctement mariée mais qui cherche pourtant amour et célébrité (sous les traits de Sophie Hanne).

Sous ses apparences faciles, la performance vocale est admirable. Les voix unies en trio sonnent puissantes, rondes et belles, comme les visages radieux qui soutiennent d'autant leur interprétation et leurs harmoniques. »

 

Par Charles Arden, Olyrix, Septembre 2018